cluemo.laclasse.com


 

 

Luna et Selmen
Poésie
Le mardi 24 février 2009 par Luna et Selmen

L’eau


J’entends le bruit des flots,

C’est si beau.

Il m’emmènera dans un pays

Où je serai roi.

Le roi des eaux.

Aujourd’hui, l’eau c’est ma vie.

Le reflet de la végétation qui t’entoure,

tu la rends plus belle chaque jour.

Selmen


L’air


C’est comme une liberté,

Et de pouvoir voler,

Avec toi, comme toi,

Ce n’est que de la joie.


Moi, quand je t’accompagne,

Au, dessus de grandes montagnes,

Je m’émerveille de ta beauté

Et de ta fluidité.


Tu vas aussi vite

Qu’un éclair barrant le ciel,

Et tu palpites

Comme une étincelle.


Je serai à tes cotés pour l’éternité.

Luna.

En route vers le Destin !
Le lundi 9 février 2009 par Luna et Selmen

Le jour de notre naissance, sur Terre, un homme nous a mis à Selmen et à moi,un médaillon autour du cou. Nous avons été aussitôt propulsés à deux endroits différents : Selmen à Pantolia et moi, Luna, à Epola. On ne se connaissait pas.

Treize ans plus tard, le jour de notre anniversaire, il s’est passé une chose incroyable ! On a appuyé au même moment sur notre médaillon et on a été envoyés en même temps au même endroit : Selmen sous l’eau et moi dans les airs ! J’ai oublié de vous dire que que nos médaillons étaient un peu différents : sur celui de Selmen, il y avait le dessin d’une vague, et sur le mien était gravé une aile.

Soudain, les médaillons se sont ouverts, puis immédiatement refermés. On a cru apercevoir la photo d’un visage. Je baisse la tête et je vois, malgré la distance, quelqu’un dans l’eau : c’est un garçon. Je comprends alors que j’ai une vue super-développée. Tout à coup, je m’aperçois que ce garçon est entrain de se noyer. Alors je descends à toute allure. Il semble avoir entendu mes battements d’ailes, puisqu’il me fait des signes de loin : il doit avoir une ouïe super-développée ! Je lui porte secours et le ramène sur la berge. Au moment où nous touchons le sol, mon médaillon et celui du rescapé s’ouvrent, et une photo apparaît. C’est étrange, cette photo est celle du garçon ! Et lui a ma photo. Nous nous ressemblons beaucoup. Nous comprenons alors que nous sommes frère et soeur ! Nous faisons connaissance et découvrons que nous sommes jumeaux.

Puis, nous commençons à parler de nos parents. Je demande à Selmen s’ils lui manquent et celui-ci se met à pleurer. C’est alors que la pluie commence à tomber. Puis Selmen se met en colère contre ses parents, qui semblent les avoir abandonnés à leur triste sort. Il enrage et un orage éclate, déchirant le ciel d’éclairs ! J’essaie alors de le réconforter, je le prends dans mes bras, et le temps se calme. Le ciel redevient bleu.

Nous réalisons à cet instant que nos pouvoirs sont complémentaires !

Au bout de quelques minutes, une charrette est passée non loin de nous, chargée d’enfants. A cause de la foudre, un vieux chêne endommagé a vacillé et s’apprêtait à tomber sur la charrette. J’ai voulu me porter à leur secours et je me suis mis à courir à la vitesse de la lumière ! Selmen s’est exclamé :

"-oh ! comment as-tu fait ?

- Ce doit être un nouveau pouvoir ! ai-je répondu"

Alors Selmen s’est concentré pour faire la même chose, mais lui, il s’est téléporté directement dans la charrette ! Nous avons sauvé les enfants à temps. Puis nous avons réparé la charrette et les enfants sains et saufs sont repartis. Ils n’arrivaient pas à croire ce qu’ils venaient de voir ! Quand ils sont partis, Selmen , jaloux, m’a reproché d’avoir sauvé plus d’enfants que lui. Il s’est énervé et sans se contrôler, il me transforma en dromadaire. Je me suis alors fâchée contre Selmen et je me suis transformée de nouveau en moi-même. On s’est regardés d’un air furax et on a éclaté de rire !

Nous venions de découvrir de nouveaux pouvoirs.

Nous avons marché un bon moment et il a commencé à faire nuit. Nous ne savions pas où nous étions et le froid nous glaçait le sang. Selmen s’est mis à rêver d’un bon feu pour se réchauffer et...un feu est apparu aussitôt. Si Selmen pouvait maîtriser le feu, il était logique que je maîtrise la terre. J’ai alors pensé très fort à une petite cabane en pisé...et elle est apparue aussitôt ! On s’est installés et on s’est raconté nos vies depuis le jour où on avait été séparés.

Vers minuit, un vieil homme est passé par là. Sans dire un mot, il a enlevé sa cape, posé son bâton et s’est assis à côtés de nous. Puis il a pris la parole :

"Les enfants, quand vous êtes nés, sur Terre, un homme vous a mis un collier autour du cou. Il a dit qu’il voulait posséder de jeunes héros, et que grâce à eux, il referait le monde à son image. Or cet homme détestait l’air et l’eau. Alors il a envoyé ses esclaves polluer ces deux éléments. Si vous avez découvert vos pouvoirs aujourd’hui et que vous êtes revenus sur Terre, c’est "grâce" à lui."

Selmen et moi, nous nous sommes regardés et Selmen a dit à l’homme :

"Tout ce que vous venez de nous dire, nous le savions déjà. Nous l’avions deviné. Nous venons de découvrir que nous avons l’intelligence supérieure.

- Je suppose donc, a repris le vieillard, que vous avez donc aussi compris, que cet homme vous possède et qu’il veut se servir de vos pouvoirs pour atteindre son but. Vous devrez le combattre et réussir à rendre de nouveau l’eau et l’air purs."

Puis il nous a regardé longuement, a pris sa cape, son bâton, et s’en est allé.


Voilà, à présent nous sommes en route vers notre destin. Nous allons combattre cet ennemi et rétablir l’ordre naturel.


Luna et Selmen

Moi, je m’appelle Luna. Et moi, Selmen. Nous sommes jumeaux et nous avons des pouvoirs complémentaires. Je te laiise la parole Luna, pour te présenter.

"-J’ai les cheveux blancs comme les ailes d’un cygne. Les tiens sont noirs, Selmen. Mes yeux sont aussi verts que ceux d’un chat. Toi, tu as les yeus aussi rouges que la braise. J’ai une vision super développée. J’habite à Epola, un château sur un nuage, où tous les habitants volent.

- Tu contrôles aussi le vent et la terre, ma petite soeur !

- Oui, et toi le feu et l’eau. Et tu vis sur Pantolia, un royaume sous-marin, où tout le monde nage sous l’eau. Tu as aussi une ouïe super-développée.

- Oui ! quant à toi, tu peux te téléporter en jumpant.

- Et toi courir à la vitesse de la lumière.

- Toi, changer l’apparence de quelqu’un.

- Et toi la lui rendre.

- Tu changes aussi la météo, selon ton humeur.

- Et toi, tu peux changer mon humeur, pour modifier la météo.

- Nous avons tous les deux un médaillon très spécial, mais nous vous raconterons plus tard son histoire..."





 
 
ACCUEIL >>  Travail en cours >>  Luna et Selmen
Plan du site Contact