cluemo.laclasse.com

 

 

Carnet de voyage
lundi 17 décembre 2007 , par Madraulie
 

Tout au long de mon voyage jusqu’à l’immeuble, j’ai tenu un petit journal de bord avec toutes mes aventures dedans. J’ai arraché quelques pages, les voici...


Vendredi 14 Décembre, 19h. Veille du départ...

Après avoir vérifié une dizaine de fois si les valises étaient prêtes, Marco et moi les fermons avec de petis cadenas. J’ai tout organisé pour que Marco reste à la ferme pour garder Milka, les chèvres, les moutons et les poules. Par contre, j’emmène Do, Ré, Mi, Fa, Sol, La et Sido, et bien sûr Zari, Stocha et Bétadine. Mère-Grand est tellement contente de partir qu’elle est allée chez le coiffeur... se faire des dreads !

Nous avons réussi à connaître notre destination grâce au facteur Erasme qui, très professionnel, a juste laissé échapper... "Montpellier" !


Samedi 15 Décembre, 8h. Ca y est c’est le grand départ !

Nous partons en bus jusqu’à l’aéroport.

Malgré nos précautions, une valise s’est ouverte pendant le trajet : les 6 souris et la mante religieuse se sont échappées... On a retrouvé Do sur l’antenne du bus, Ré coincée dans le pot d’échappement, Mi sous la jupe d’une passagère, Fa sur un pneu, Sol sur la tête du chauffeur... enfin nous avons trouvé La qui jouait avec Sido !

Heureusement, le chauffeur, Vincent Drillon, a été charmant : nous sommes arrivés à l’aéoport... avant minuit !


Dimanche 16 Décembre, midi. A l’aéroport...

... nous avons perdu Bétadine !

On l’a retrouvée devant une pub géante "FREEDENT décolle même les épinards coincés entre les dents."

Le voyage se passe bien pour l’instant, à part qu’il y a eu une turbulence mais les filles n’ont pas compris ce qui se passait et elles ont bien rigolé ! mdr


Dimanche, après-midi. Aïe aïe aïe...

Alors que l’on était dans l’avion, mon téléphone a sonné... c’est Erasme qui m’a appellé (même si je n’ai aucune idée de comment il a eu mon numéro !). Il m’a dit que Marco lui avait raconté notre voyage à Montpellier... et qu’il (Erasme) n’avait jamais dit "Montpellier" mais "mon palier" !!! Et il m’a finalement appris que l’immeuble est... à Londres !!!

Débarquée à Montpellier, j’ai calé tout le monde dans un taxi qui nous a conduits à la gare où, par chance, le train (Montpellier-Londres) qui passe en dessous de la Manche n’était pas parti !

Maintenant, nous sommes dans le train pour aller à Londres ! Les filles vont bien s’amuser dans le train, j’en suis sûre, mais pour le moment, elles ont plutôt envie d’aller aux toilettes !




" Slt Pomello ! Alrs mtnt pourè tu avoir loblijance 2 ns ouvrir la porte Kr cela fè bi1 15min ke ns atendon dvt... tn palié ! Madraulie tn pti Madroli "




Documents joints



Forum

> Répondre à cet article


    à fond de puits
    5 janvier 2008, par Pomello Frasti

    madraulie je suis là devant la porte ou plutôt derrière par terre je me tapis après ma chute d’escalier si tu peux m’aider il y a une clef de la porte d’entrée cachée dans le puits au fond du jardin il faut se pencher et crier dans le puits et attendre l’écho de ta voix qui te demandera le récit de ta naissance et si tu dis que tu ne t’en souviens pas le puits ne te donnera pas la clef alors raconte-lui raconte-lui raconte-lui ta naissance mais vite vite que je sorte du ras du sol et que je m’élève un peu vite ma chérie et bravo pour ton périple tu es très courageuse et je suis fier de toi dépêche-toi ! pomello



 
 
ACCUEIL >>  Le projet >>  2007 >>  Appartement 6 >>  Carnet de voyage
Plan du site Contact