cluemo.laclasse.com

 

 

Cher papa
lundi 22 octobre 2007 , par Estéban Frasti
 

Papa,

je suis très content d’avoir de tes nouvelles. Tu sais, en lisant ta lettre, j’ai pleuré de joie. J’ai 21 ans et je ne t’ai pas vu depuis mes 1 an ! Je ne savais plus si tu pensais encore à moi.

Quand j’ai reçu ton invitation, j’étais tellement content d’avoir de tes nouvelles que je me suis précipité dans le jardin pour l’annoncer à Eléonore. Je pense qu’elle sera très contente de faire ta connaissance. Mais devine ce qui m’est arrivé ? J’ai trébuché sur un caillou et je me suis étalé par terre. (surtout ne fais pas attention aux tâches sur la lettre, c’est mon stylo plume qui fuit)

Eléonore est enceinte de six mois d’une petite fille. Nous ne savons pas encore comment nous allons l’appeler. J’espère que nous allons bien nous amuser. Nous ne regarderons pas l’heure comme tu l’as dit dans ta lettre.

Je viendrai au plus vite. Dès que j’aurai retrouvé mon porte-feuille.

Quand pourrons-nous arriver ? Nos valises sont déjà prêtes…

J’emmènerai Eléonore, mon chat, et mes deux chiens.


Ton fils Esteban


PS : Ci-joint une photo récente. J’ai changé, non ?




Documents joints



Forum

> Répondre à cet article


    à l’est esteban !
    20 novembre 2007, par Sebastien Joanniez

    cher esteban,

    moi aussi je suis heureux d’avoir de tes nouvelles, et félicitations à toi et à éléonore pour cette prochaine petite fille !

    alors je serai encore joyeux grand-père !

    si je ne t’ai pas fait signe depuis tout ce temps, c’est que j’ai dû partir à toute vitesse du guatemala, là où tu es né, à cause des guérillas qui chassaient les étrangers comme moi.

    tout à coup, la guerre a éclaté, les soldats nous attrapaient et nous emmenaient en prison, c’était la folie partout.
    dans ces agitations, j’ai dû fuir en laissant sur place tout ce que je possédais, et t’abandonner avec ta mère.

    je ne suis jamais revenu et je n’ai jamais réussi à joindre ta mère.
    qu’est-elle devenue ?

    j’ai refait ma vie ailleurs, mais vous êtes restés dans mon souvenir jusqu’à aujourd’hui...!

    maintenant, c’est l’heure de nous retrouver, avec ta famille et tes animaux chez moi, chez nous !

    viens vite et raconte-moi ton voyage !

    à bientôt

    pomello

    PS : ton visage est toujours le même, et ce sourire c’est celui que j’ai vu sur tes lèvres il y a longtemps...! tu es beau mon fils !




    Oui mon petit ?
    22 octobre 2007



 
 
ACCUEIL >>  Le projet >>  2007 >>  Appartement 12 >>  Cher papa
Plan du site Contact