cluemo.laclasse.com

 

 

Je suis un martien...
mardi 20 novembre 2007 , par Zoultiz
 

Salut ! Je m’appelle Zoultiz. Je suis un martien . Je vivais avec mes parents dans une soucoupe volante. Je faisais des courses de soucoupes volantes avec mes amis. Mais un jour, …

Un jour, nous nous sommes écrasés sur la Terre.

Maintenant nous vivons sur terre, dans un appartement, avec notre chien à deux têtes. J’ai la peau verte. Mes oreilles sont pointues mais je ne possède pas de cheveux. J’ai les yeux noirs et je ne suis pas très grand. Je porte une combinaison blanche.


Quelquefois dans la rue, pour dire des choses discrètement à mes parents, je fais des gestes. Les gens ont peur de moi et me regardent bizarrement. J’ai un caractère difficile qui ne plait pas à tout le monde. Quand on m’embête, je me transforme en une bête à quatre bras, mes dents se mettent à pousser , mes yeux noirs se multiplient et mes oreilles s’allongent.

Il faut que je vous dise ; j’ai aussi un tic : celui de m’arracher les oreilles et de les remettre. Je n’aime pas les gens qui sont toujours dans leur coin tout seuls et qui ne veulent jamais se joindre aux autres. J’adore faire des grimaces avec mes amis , dans le dos de mes parents.


Mes jeux préférés ? Faire des farces aux mamies dans le parc à côté de chez nous. Souvent je le fais avec mon meilleur ami , Zulbert. A la maison, c’est jouer à « Attention, les humains arrivent »


Ma passion : les courses de soucoupes volantes. Quand nous nous sommes écrasés sur la Terre, il y a eu un article de journal et notre soucoupe volante en photo en première page. Ici, j’ai découvert un nouveau moyen de transport à la place de la soucoupe volante ; c’est la voiture !


Au fait, je viens d’avoir une sœur, il y a une heure. Je suis content. On l’ a appelée Zlita.



Forum

> Répondre à cet article


    zoultiz métallique
    29 novembre 2007, par Sebastien Joanniez

    cher zoultiz,

    me voilà bien surpris d’apprendre ton existence !

    en effet, j’ai bien le souvenir d’avoir rencontré une martienne un jour, près de tchernobyl, à l’instant-même où je filmais la centrale nucléaire en explosion, elle est arrivée, ta mère.

    verte aussi, et pleine d’oreilles, droite comme un réacteur, et légère comme une fumée.

    elle s’est avancée vers moi qui filmais toujours, elle a lancé ses bras dans ma direction, m’a saisi par les hanches et fait danser une valse atomique.

    elle chantait avec ses yeux, et elle dansait du bout des antennes.
    c’était ma vénus toute équipée.

    après la danse, elle m’a embrassé par le nez et m’a broyé les mains dans sa bouche, puis soudain, elle s’est volatilisée.

    en une fraction de seconde, j’étais seul devant l’incendie, ma caméra tournait toujours et plus personne ne me faisait danser.

    vraiment, j’ai cru rêver.

    et quand j’ai voulu visionner mes images, il n’y avait aucune trace de ta mère, juste un éclair qui passait vert et une secousse.

    je n’ai jamais pensé que j’avais fabriqué un bébé de mars !

    mais puisque te voilà, je t’accueille et je t’aime comme tu es, aussi différent et étrange que tu sois.

    alors viens vite, mon fils, et raconte-moi ton voyage !

    à bientôt

    pomello
    PS : zlita est bien sûr la bienvenue !



 
 
ACCUEIL >>  Le projet >>  2007 >>  Appartement 14 >>  Je suis un martien...
Plan du site Contact