cluemo.laclasse.com

 

 

Réponse de Dorius Mosquito de passage en France à Balthazar Meringué
jeudi 8 mars 2007 , par Dorius Mosquito
 

Mon enfance


Je m’appelle en réalité Paul Dupont. Je suis né dans un petit village à la campagne. C’est là que j’ai commencé ma carrière. J’habitais rue Beau Cœur et mon grand-père habitait rue du Vieux Jeu. Dès que j’ai su faire du vélo, je me rendais souvent chez lui. Il possédait un grand jardin où je prenais plaisir à me promener chaque fois que j’avais cinq minutes. J’étais étonné par tout ce qui poussait et par tous les insectes qui volaient. Un jour, alors que j’avais huit ans je me suis aventuré dans un endroit qui m’était jusqu’alors inconnu. Mon grand père m’avait interdit son accès car il était situé loin de la maison. C’était « le coin sauvage ». Le spectacle qui s’offrait à moi était splendide. Il y avait des fleurs partout : des tulipes, des pâquerettes et des coquelicots. Mais surtout, surtout, il y avait d’énormes coccinelles qui voletaient partout autour d’un bidon bizarre. Je m’approchai et regardai l’étiquette. Voilà ce qui était marqué :


ENGRAIS EXTRA FORT

POUR FAIRE POUSSER LES PLANTES


J’étais stupéfait. Ces coccinelles avaient-elles avalé un peu de cet engrais ? Soudain, je sortis de mes pensées. Une coccinelle venait de me sauter dans les bras. Elle était trop mignonne. Je l’appelai Suzie. J’avais appris à jongler une année au centre aéré. Nous avions suivi un atelier avec un artiste qui nous avait appris à jongler avec des balles, à faire tourner des assiettes, à tenir en équilibre sur une grosse boule … Le professeur m’avait dit que j’étais très dégourdi et que les balles semblaient apprivoisées lorsque je les prenais. Alors pourquoi ne pas essayer un numéro avec les coccinelles ?

J’attrapai quelques coccinelles, sortis du jardin de mon grand-père, tournai au coin de la rue et allai jusqu’à chez moi rue Beau Cœur. Je pris quelques balles au vol et allai sur la place du village. Je m’entraînai à jongler. Petit à petit, des petits groupes de personnes vinrent m’admirer.

Et voilà, malgré moi je suis devenu célèbre et j’ai pris le nom de Dorius Mosquito : Dorius parce que c’était le prénom de mon grand-père et Mosquito car c’était le nom de jeune fille de ma grand-mère.



 
 
ACCUEIL >>  Le projet >>  2006 >>  Mostar >>  Réponse de Dorius Mosquito de passage en France à Balthazar Meringué
Plan du site Contact