cluemo.laclasse.com

 

 

Tcho pa !
vendredi 26 octobre 2007 , par Alex Terieur
 

Tcho pa !

ça fait un bail qu’on s’est pas vu. J’suis d’accord pour venir surtout qu’je suis "à la rue".

J’ai pourtant fait quelques études. Mais bien que j’ai décroché mon bac au bahut "des Pierres argentées", personne n’a voulu m’embaucher ! Et tu sais pourquoi ? Hein ? Tu sais pourquoi ? Non ! Tu sais forcément pas vu que tu nous as abandonné ma mère et moi quelques jours après ma naissance !

Et bien, voilà pourquoi : je suis né avec le côté droit malformé,hémiplégique quoi ! J’te dis pas l’enfer pour trouver du boulot.

Heureusement, un jour, j’ai rencontré Leïla. J’étais en train de mendier au bord du trottoir quand je l’ai vu passer. Et là coup de foudre immédiat et deux mois plus tard on était mariés.

Depuis ma vie a légèrement changé. Légèrement seulement car je suis toujours sans travail et Leïla, elle, travaille comme éboueuse.

Nous sommes donc pauvres et habitons un tout petit appartement avec nos six gosses ( et oui t’es déjà pépé !). Nous sommes heureux quand même.

Nous amènerons peu de choses : quelques meubles de cuisine et un lit ; les gamins dorment par terre.

Chez nous c’est tellement minus que je veux bien y habiter toute la vie dans ton immeuble !

Tu m’as dit que tu habitais au grenier ; surtout ne tue pas les araignées, mets-les dehors. La mère de Leïla nous raconte toujours comment le prophète Mahomet a eu la vie sauve grâce à elles quand elles ont tissé une toile derrière son passage pour le protéger de ses ennemis.

Donc pa ! je viens te rendre visite avec ma femme et mes bambins qui veulent voir ta p’tite bouille de pépé. Pour ma part ça m’fera plaisir de connaître mes frères et soeurs

A bientôt.

Alex Térieur



Forum

> Répondre à cet article


    des lits d’alex !
    9 novembre 2007, par Sebastien Joanniez

    bonjour alex,

    viens donc trouver un toit chauffé chez moi, c’est chez toi !

    et ces petiots que tu m’as pondus, ils auront un lit chacun : pas question de dormir par terre chez pépé !

    on se débrouillera pour te faire un CV, que tu dégottes un boulot par ici...

    et tant mieux pour ton hémiplégie, tu ressembles à personne comme ça, puis ça te donne le droit de faire la gueule d’un côté, et de l’autre un sourire...!

    en tous cas, ta mère avait déjà le don d’ambiguïté, à me lancer des fleurs comme des épines, elle m’a rendu la vie tellement folle que j’ai dû m’en aller, mais j’ai attendu que tu naisses, de te voir et te rencontrer avant de partir.

    un jour, je te raconterai ce jour-là...

    puis j’espère que leïla est belle, déjà j’aime son prénom, et ce que tu dis d’elle me fait envie de la connaître.

    raconte-moi votre voyage jusqu’ici !

    et en attendant, je vous embrasse mes petits.
    à bientôt

    pomello

    PS : te fais pas de bile pour les araignées, je les bichonne !



 
 
ACCUEIL >>  Le projet >>  2007 >>  Appartement 2 >>  Tcho pa !
Plan du site Contact