cluemo.laclasse.com

 

 

rencontre avec M. Lapin
vendredi 9 mars 2007 , par Max
 

Bonjour cher Balthazar,


Je vous envoie ce que m’avez demandé mais je vous préviens la discussion était plutôt longue. Voici donc un résumé de notre dialogue et la description de votre ami.


Arrivée à l’aéroport.


« - Bonjour, je suis Max.


- Heureux de faire ta connaissance Max. Je m’appelle Bernard Lotus mais mon surnom est M. Lapin.


- Ah oui… je me souviens… Vous savez, ce cher M. Meringué m’a beaucoup parlé de vous et j’avais hâte de vous rencontrer.


- Ah…ce cher Balthazar ! Je le connais depuis ma naissance. Nous étions de très grands copains à l’entraînement des 40èmes Bondissants. Mais dites-moi, votre voyage s’est-il bien passé ?


- Très bien, merci. Reinette et moi avons été passionnés par le paysage et le Boeing était très confortable.


- Oooh… mais la voilà votre petite Reinette, elle est très jolie. Elle a les yeux de mon père, on dirait qu’elle a été sculptée par les anges. Elle va être très contente d’être ici.


- Vraiment, vous croyez ?


- Oui parce qu’elle sera tous les jours mouillée ! En ce moment, c’est la saison des moussons, il pleut tout le temps. Et quand le vent se met à souffler ça fait ffffffiii…


- Nom d’un scooter brûlé, ne sifflez plus ! Vous allez vous faire griller les orteils ! Oooh

trop tard ! Regardez vos chaussures, elles ont changé de couleur !


- Hahaha…. ça Reinette c’est un très bon tour ! Jamais je n’ai eu les chaussures aussi tendance ! …. Bon assez de bavardages ! Je vous invite à déjeuner chez moi. Vous allez goûter ma spécialité : le ragoût d’albinos ! Allez, hop ! Tous en bateau !


- Ca tombe bien j’ai une faim de loup ! On va se régaler…


- Ma recette va vous faire baver d’envie ; mais il faudra tenir Reinette à l’écart, elle risquera de s’évanouir. »


Quelques instants plus tard Reinette faisait du ski nautique derrière le bateau, elle s’était accrochée à une corde. M. Lapin me racontait sa vie. Soudain, il désigna une maison et dit :


- Nous sommes arrivés, voici ma cabane !


Pendant que nous descendions nos bagages, M. Lapin commença à faire chauffer la bouilloire pour le thé. Le ragoût finissait de mijoter.

Puis il nous a appelé pour l’apéritif :


« - Posez donc vos bagages dans la chambre.


- Puis-je faire du VTT ? demanda Reinette.


- Avec grand plaisir Reinette ! Mais ne casse surtout rien, je lui répondis.


- Nous allons en profiter pour manger le ragoût d’albinos, dit M. Lapin.


...


- Il est un peu étrange ce ragoût, j’aimerais bien savoir ce que vous avez mis là-dedans.


- Un grand chef ne révèle jamais ses secrets… sauf à ses amis.


- Vous permettrez que j’écrive la recette ?


- Oui… Mais vous promettez de ne rien dire à personne, même pas à votre Reinette !


- Oh, surtout pas ! … C’est quoi cette chose visqueuse et gluante ?


- Oh, c’est juste de la bave d’escargot avec des yeux de crapauds … et une tête de serpent… ça ne peut pas vous faire de mal.


- Nom d’un scooter brûlé ! Vous avez mis du piment là-dedans ? Et cette couleur bizarre… et cette odeur… on croirait rencontrer M. Putois.


- Max, je vous trouve un peu pâle, voulez-vous vous reposer dans le canapé ? Ou dehors dans les hamacs près de la rivière ?


- Oh, oui, volontiers ! »


M. LAPIN


M. Lapin s’appelle en réalité Bernard Lotus. On le surnomme M. Lapin car il adore manger des carottes, il a des oreilles et des dents plutôt longues et surtout parce que dans les années 80 il a remporté le premier prix du ragoût d’albinos.

Il est né à Hue au Vietnam mais a passé une partie de son enfance dans la ville de Siem Reap puis a voyagé car son père était un grand artiste de cirque. Il connaît le Vietnam comme sa poche.

Aujourd’hui il a 65 ans. Il est à la retraite. C’est un honnête citoyen très doux qui a comme passe-temps l’accueil des participants des 40èmes Bondissants. Il aime aussi jouer aux cartes avec ses amis et aller à la pêche.

Du haut de sa soixantaine c’est un homme admirable, gentil, avec un humour magnifique. Il est toujours joyeux et il déborde d’énergie.

On le reconnaît facilement : grand (1m86) et bien proportionné, il marche toujours très vite. Il a les cheveux blancs, un petit menton pointu et ses petits yeux bridés lui donnent l’air de toujours rigoler. Sur son épaule gauche, il a un tatouage de dragon plutôt terrifiant. Il adore porter une cravate, des chaussures noires et blanches et un blouson en cuir.

Il cuisine toujours comme un chef pour ses invités et aussi pour son chien Erasme.


Voilà, cher Balthazar, j’espère que vous avez reconnu votre ami.


A bientôt, pour une nouvelle aventure !


Max



 
 
ACCUEIL >>  Le projet >>  2006 >>  Hue >>  rencontre avec M. Lapin
Plan du site Contact